EXPLORE SCIENTIFIC ED APO 127mm f/7,5 FCD-100 CF HEX

ED APO 127 mm f/7,5 FCD-100 CF HEX

  • Apochromat à trois lentilles avec deux lames d’air
  • Ouverture 127 mm; Distance focale 952 mm ; f/7,5
  • Verre HOYA FCD-100 pour une haute fidélité des couleurs
  • Poids du tube: 5,2 kg, réduction de poids considérable grâce au tube en carbon
  • Crémaillère HEXAFOC 2,5’’ de haute qualité avec démultiplication 1:10

2 779,00 €*

Disponible, délai de livraison : 1-3 jours

Réf. produit : 0112135
GTIN/EAN : 4007922036328

Explore Scientific ED 127 CF – FCD01 versus FCD-100

Ein Produkttest: Zwei Modelle im direkten Vergleich. Von J.S. Schlimmer

1. Einführung

2 Explore Scientific ED 127 CF Explore Scientific ED 127 CF

Abbildung 1: Explore Scientific ED 127 CF Modelle im Test

Seit April 2016 besitze ich von Explore Scientific den apochromatischen Refraktor ED 127 CF, Model FCD01 und nutze ihn gerne für die Mondund Planetenbeobachtung, sowie für die Fotografie von ausgedehnten Nebeln, Offenen Sternhaufen und Galaxienhaufen. Neben der sehr guten Optik,der Möglichkeit für den fotografischenEinsatz mit Hilfeeines Focal Reducers spielteauch das geringe Gewicht desTeleskopes eine Rolle bei meinerKaufentscheidung. Sokonnte ich meine alte Montierungweiter verwenden und dasvorhandene Budget in optischesZubehör investieren. Zudem ist das Teleskop nochtransportabel und somit füreinen mobilen Einsatz außerhalbder lichtverschmutztenStädte verwendbar.

Explore Scientific wird als Marke unter Bresser geführt. Der technische Support, an den ich mich anfangs wegen einiger Fragen wendete, war sehr freundlich, entgegenkommend und sehr hilfsbereit.

2. Beschreibung

Der ED 127 CF besitzt ein dreilinsiges Objektiv. Zwischen den Linsen befindet sich jeweils ein Luftspalt. Der Tubus ist aus Carbonfaser gefertigt und hochwertig verarbeitet. Dank seines geringen Gewichtes von nur 7 kg kann er noch von einer GP-DX oder vergleichbaren Montierung getragen werden.

Seit November 2016 ist das neue, verbesserte Model FCD- 100 im Handel, dass mit hoher Farbreinheit und einem perfekten Optikdesign beworben wird. Doch wie groß ist der Unterschied zwischen beiden Modellen wirklich? Um dies zu testen, hat mir die Firma Bresser freundlicherweise einen ED 127 FCD-100 zur Verfügung gestellt.

Auf den ersten Blick gleichen sich beide Modelle wie Zwillinge, da mein älteres Modell ebenfalls den 2,5-Zoll Hexafoc Auszug besitzt. Er ist nicht nur sehr stabil gebaut, er kann auch als Ganzes gedreht werden. In der Astrofotografie bietet das den Vorteil, dass die Fokuslage nahezu erhalten bleibt auch wenn die Kamera für ein anderes Objekt neu ausgerichtet werden muss. Die 1:10 Untersetzung ermöglicht eine exakte Fokussierung, eine auf dem Auszug aufgebrachte Skala erleichtert die Voreinstellung (Abbildung 2). Bei der visuellen Beobachtung kann natürlich der Zenitspiegel unabhängig vom Okularauszug eingestellt werden.

Focal Reducer

Abbildung 2: Kamera, 0.7 x Focal Reducer und Hexafoc Auszug

Beide Modelle haben eine Öffnung von 127 mm und eine Brennweite von 952 mm. In der Objektivbeschriftung unterscheidet sich das neue Modell lediglich darin, dass die Modelbezeichnung zusätzlich aufgedruckt ist. Erst bei näherem Hinsehen stellt man fest, dass der Tubus des neuen Modells FCD-100 um 15 mm kürzer ist. Dies ist von großem Vorteil, da bei meinem eigenen Model der intrafokale Bereich sehr kurz ist. Daher können bei meinem Modell orthoskopische Okulare (z. B. Messokulare) nicht verwendet werden, wenn der Auszug mit einer Verlängerungshülse versehen ist. Bei meinen Weitwinkelokularen kommt die Verlängerungshülse immer zum Einsatz.

3. OKULARE

Zur Beobachtung verwende ich bevorzugt Weitwinkelokulare. Seit knapp 2 Jahren wird mein Nagler Sortiment auch durch Okulare der 82° Serie von Explore Scientific ergänzt. Für den Teleskopvergleich kamen daher das Explore Scientific 2-Zoll Okular mit 24 mm Brennweite, sowie zwei Explore Scientific 1 ¼ Zoll Okulare, mit 8.8 und 4.7 mm Brennweite zum Einsatz.

4. EXPLORE SCIENTIFIC 0.7 FOCAL REDUCER UND CORRECTOR

Der 0.7 x Focal Reducer wird für die Fotografie zur Bildfeldkorrektur eingesetzt. Er verkürzt die Brennweite von 952 mm auf etwa 666 mm, wodurch sich ein Öffnungsverhältnis von f/5.2 ergibt. Der Focal Reducer hat eine freie Öffnung von 64 mm (2,5-Zoll). Zum Anschluss an Canon Kameras muss ein spezieller T2 Adapter verwendet werden. Der Adapterring ist nur 1 mm dick und besteht daher aus Stahl. Er hat eine freie Öffnung von 36,7 mm.

5. Visuelle Tests

Explore Scientific Okulare der 82° Serie

Abbildung 3: Explore Scientific Okulare der 82° Serie geringer ist.

Als Testobjekte für den visuellen Vergleich bieten sich insbesondere Mond und Planeten an, im Deep Sky Bereich kommt der Orion mit seinem Detailreichtum in Frage. Offene Sternhaufen dagegen bieten eine sehr gute Möglichkeit die Randabbildung bei niedrigen Vergrößerungen zu begutachten. Für die Tests sollten die Objekte möglichst hoch am Himmel stehen, wo der Einfluss des Seeings deutlich geringer ist.

Da die Planeten zum Zeitpunkt der Tests lediglich eine Höhe von 23° beim Meridiandurchgang erreichten, kamen sie für die Tests nicht in Betracht. Zur besseren Temperaturanpassung wurden die Teleskope bereits 1 bis 2 Stunden vor den Tests ins Freie gebracht.

 

Aldebaranbedeckung

Abbildung 4: Mit Beginn der Abenddämmerung am 23. Februar 2018 wurde Aldebaran vom Mond bedeckt. Das obere Bild zeigt den Mond wenige Sekunden vor der Bedeckung am noch hellen Himmel. Das kleine Bild innen zeigt das gesamte Bildfeld während der Bedeckung, das untere Bild zeigt den Mond eine Stunde nach dem Ende der Aldebaranbedeckung. ES 127 FCD-100 und Focal Reducer, Canon 1100D

a) Mond

Mit dem 2-Zoll 24 mm Okular passt der Mond bequem ins Gesichtsfeld. Während sich beim FCD01 um den hellen Rand des Halbmondes ein leichter, gelber Farbsaum zeigte, war die Abbildung des Nachfolgemodells FCD-100 ohne Farbfehler. Mit höherer Vergrößerung offenbarten sich immer weitere Einzelheiten der Mondoberfläche. So richtig faszinierend wurde der Anblick dann bei 200-facher Vergrößerung mit dem 4.7 mm Okular. Im Apennin Gebirge meinte man bereits einzelne, größere Felsformationen erkennen zu können. Im Süden, am Rand vom Mare Nubium war gerade die Lange Wand sichtbar, eine etwa 100 km lange Böschung. Leicht konnte der Krater Thebit zur einen und Birt sowie der Nebenkrater Birt A zur anderen Seite der Langen Wand beobachtet werden. Bei näherem Hinsehen konnte man weitere kleinere Krater wie z.B. Thebit D am Ende der Langen Wand erkennen. Auch Rima Birt, eine Rille, die fast parallel zur Langen Wand verläuft, jedoch nur halb so lang ist, war gut zu sehen. Nachfolgend noch einige Bilder von der Aldebaranbedeckung vom 23. Februar 2018. Der Beginn erfolgte noch am hellen Himmel, so dass Aldebaran nur schwer ausfindig zu machen war. Beim Austritt eine Stunde später, war der Himmel bereits dunkel.

A) OFFENE STERNHAUFEN : PLEJADEN UND NGC 1647

Für die Beobachtung der Plejaden wurde ebenfalls das 2-Zoll 24 mm Okular verwendet. Mit diesem Okular sind die Plejaden ein atemberaubender Anblick, da sie komplett ins Bildfeld passen. Bei beiden Teleskopen wurden die Sterne so fein wie Nadelspitzen und bis zum Rand punktförmig abgebildet. Visuell waren keine Farbfehler erkennbar. Ein vollkommener Anblick.

NGC 1647 ist ein sehr lockerer Offener Sternhaufen in der Nähe von 97 Tau. Da er sehr ausgedehnt ist, lässt er sich am besten mit geringer Vergrößerung beobachten. Ca. 20 Sterne mit einer Helligkeit um 8 mag lassen sich mit dem 2-Zoll 24-mm Okular gut erfassen. Auch hier ist der Anblick fantastisch, da das gesamte Bildfeld scharf abgebildet wird.

b) Sterne und Doppelsterne

Intra- und extrafokale Beugungsscheibchen

Abbildung 5: Intra- und extrafokale Beugungsscheibchen

Doch wie sieht der Vergleich bei hohen Vergrößerungen aus? Eine unzureichende Farbkorrektur von Refraktoren zeigt sich gerne an blauen Farbsäumen um helle Sterne. Um dies genauer zu testen, fiel die Wahl auf Bellatrix, die „Kriegerin“ im Orion. Bei diesem Stern handelt es sich um einen 1.6 mag hellen, bläulichen Riesenstern der Spektralklasse B2. Bei moderater Vergrößerung mit dem 8.8 mm Okular (108x) waren weder beim FCD01 noch beim Nachfolger FCD-100 Farbsäume zu erkennen. Bei hoher Vergrößerung mit dem 4.7 mm Okular (203x) zeigten sich zwar deutlich Beugungsringe um Bellatrix, jedoch keine Farbsäume. Allerdings macht sich bei dieser Vergrößerung bereits die atmosphärische Dispersion bemerkbar, da Bellatrix beim Meridiandurchgang lediglich eine Höhe von 46° erreicht. Die atmosphärische Dispersion zeigt sich anhand von blauer Farbe im oberen Bereich und roter Farbe im unteren Bereich des Sterns. Sie ist jedoch ein atmosphärischer Effekt und nicht auf die Teleskopoptiken zurückzuführen.

Im Sternbild Orion gibt es auch zahlreiche Doppelsterne, die zum Testen des Auflösungsvermögens herangezogen werden können. So konnte zum Beispiel 32 Ori (STF 728) mit einem Abstand von ca. 1.2 Bogensekunden nicht aufgelöst werden. Bei 52 Ori (STF 795), der einen Abstand von lediglich 1.0 Bogensekunden besitzt, konnten hingegen beide Komponenten erkannt aber nicht ganz getrennt werden. Der Grund hierfür liegt im unterschiedlichen Kontrast: die Komponenten von 32 Ori haben einen Helligkeitsunterschied von 1,3 Magnituden, während die Komponenten von 52 Ori gleich hell sind. Interessant war auch die Beobachtung von Alnitak (STF 774), dem östlichen Gürtelstern des Orions. Mit einem Abstand von immerhin 4.7 Bogensekunden sollte dieser Doppelstern leicht zu trennen sein, trotz seiner Helligkeitsdifferenz von 1,8 Magnituden. Bei 203-facher Vergrößerung ließ sich Alnitak auch deutlich trennen, allerdings war die B-Komponente erst auf den zweiten Blick in den Beugungsringen auszumachen. Mit dem 8.8 mm Okular hingegen war Alnitak nicht zu trennen. Bei dieser Art der Beobachtung spielt das Seeing natürlich eine entscheidende Rolle. Leider konnte nur die Mondbeobachtung bei gutem Seeing erfolgen, bei allen anderen Tests war das Seeing nicht besonders gut. Abschließend kann gesagt werden, dass der Unterschied zwischen beiden Modellen FCD01 und FCD-100 bei visuellen Beobachtungen kaum zum Tragen kommt.

6. Fotografische Tests

a) Beugungsscheibchen im Primärfokus

Um einen besseren Überblick über den Farbunterschied zwischen den beiden Modellen zu bekommen, wurden zunächst die defokussierten Beugungsscheibchen im Primärfokus bei 952 mm Brennweite aufgezeichnet (Abbildung 5). Hierfür wurde eine QHY 5L II-C Farb- CMOS Kamera verwendet. Die Aufnahmen wurden im Abstand von -2.2, -1.1, 0, +1.1 und + 2.2 mm vom Fokus gemacht. Als Lichtquelle diente wiederum Bellatrix.

Insgesamt zeigte mein Modell FCD01 etwas mehr Farbdifferenzen zwischen dem intraund extrafokalen Beugungsscheibchen. Im intrafokalen Bereich erscheint es leicht grünlich, während es im extrafokalen Bereich rötlich leuchtet. Beim Nachfolgemodell FCD- 100 sind keine Farbunterschiede zwischen den intra- und extrafokalen Beugungsscheibchen zu erkennen.

Orionnebel

Abbildung 6: Orionnebel 16 x 30 Sekunden, 800 ASA, ED127 CF FCD-100, 0.7 x Focal Reducer

a) Astrofotografie mit dem Explore Scientific 0.7 x Focal Reducer

Bellatrix und Beteigeuze

Abbildung 7: Bellatrix und Beteigeuze, 5x30 Sekunden, 800 ASA

Beteigeuze

Abbildung 8: komplettes Bild von Beteigeuze, die Inlays zeigen die Stern Abbildungen in den Ecken links unten und rechts oben

Die Fotos in diesem Test wurden mit einer modifizierten Canon EOS 1100D gemacht, die aufgrund des fehlenden Rotfilters auch für die Aufnahme von Wasserstoffregionen verwendet werden kann. Für die Aufnahmen wurde die Kamera über ein USB Kabel direkt an einen Laptop angeschlossen und ausschließlich über das Canon „Fernaufnahme” Menü bedient. Die Schärfeeinstellung erfolgte über das Livebild im 10x Zoommodus. Belichtungszeit und Empfindlichkeit wurden ebenfalls über den Laptop gesteuert. Die Bilder konnten direkt nach der Aufnahme auf dem Bildschirm betrachtet werden. Die Aufnahmen wurden mit einer Belichtungszeit von 30 Sekunden bei 800 ASA gemacht. Zur Rauschminderung wurden zusätzlich Flat- und Dark Bilder erstellt.

Bei meinem FCD01 Modell lässt sich die Schärfe anhand der Farbe des Beugungsscheibchens leicht einstellen. Sobald die Farbe minimal wird oder von einem leichten Grünin einen Rot Stich umschlägt, ist der perfekte Fokus gefunden. Diese Methode funktionierte immer gut und führte schnell zum Ergebnis. Bei dem Nachfolgemodell FCD-100 konnte diese Methode aufgrund der Farbreinheit nicht angewendetwerden. Es erfordertedaher etwas Übung den richtigenFokus zu finden. Eineselbstgebaute Fokussierhilfehat sich dabei als hilfreich erwiesen.Die Fokussierhilfe bestandaus einem Ring, der aufdie Taukappe gesetzt wurde.An dem Ring war ein dünnerSteg befestigt, der durch denMittelpunkt verlief und dadurchein eindimensionales Beugungsmusterin der Abbildungerzeugte. Anhand des Beugungsbildeserfolgte die Einstellungder Schärfe. Zur Fotografiewurde anschließend dieFokussierhilfe wieder entfernt.

Als Testobjekte wurden wiederum helle Sterne im Orion gewählt. Abbildung 7 zeigt Bellatrix (Spektraltyp B2) und Beteigeuze (Spektraltyp M2), aufgenommen mit dem FCD01 und dem FCD-100. Es wurden jeweils 5 x 30 Sekunden belichtet und entsprechende Flat Bilder angefertigt. Die unterschiedlichen Farben werden bei beiden Modellen sehr schön wieder gegeben. Durch die Rotempfindlichkeit der Kamera erscheint ein entsprechend großes Halo um Beteigeuze.

Für Deep Sky Aufnahmen von ausgedehnten Objekten interessiert neben der Farbe auch die Randabbildung. Abbildung 8 zeigt daher das komplette Bild von Beteigeuze, das mit dem FCD-100 aufgenommen wurde. Die Inlays zeigen die Sternabbildungen in zwei gegenüberliegenden Ecken. Der 0.7x Focal Reducer ebnet das Bildfeld über das gesamte APS-C Format der Kamera. Lediglich sehr roten Sterne im Randbereich werden aufgrund von Dispersionserscheinungen nicht mehr 100% rund abgebildet. Die Stärke dieses Effektes hängt vom Spektraltyp des Sterns und natürlich von der Rotempfindlichkeit der Kamera ab und lässt sich nur bei voller Bildauflösung (hier 4273 Pixel x 2848 Pixel) beobachten.

Anhand der Flat Bilder konnte auch sehr leicht die Vignettierung der beiden Teleskope ermittelt werden. Die Vignettierung zeigt sich anhand der Randverdunkelung des Bildfeldes. Bei beiden Modellen fällt in den äußersten Ecken die Helligkeit auf rund 77% der Mittenhelligkeit ab. Dies entspricht etwa einer halben Blende.

Abbildung 6 zeigt noch eine Aufnahme des Orion Nebels, die mit dem FCD-100 gemacht wurde. Zum Zeitpunkt der Aufnahme wurde der Himmel bereits durch den Halbmond erhellt. Die Farben der Sterne werden sehr schön wiedergegeben. Es erfolgte keine Farbkorrektur bei der Bildbearbeitung. Lediglich die Tonwerte wurden verändert. Beim Vorgängermodell FCD01 erscheinen die Sterne auf Deep Sky Aufnahmen in der Regel mit einem leichten Grünstich, der bei anschließender Bildbearbeitung jedoch leicht zu korrigieren ist.

7. Fazit

Bei allen Tests hat das FCD-100 keine Farbfehler gezeigt, während das Vorgängermodell FCD01 noch geringe Farbfehler aufweist. Mit der verbesserten Optik des FCD-100 hat Explore Scientific / Bresser in Bezug auf die Farbreinheit von Abbildungen die Grenzen des Machbaren erreicht.

Bei der Fotografie ist es beim FCD-100 schwieriger den exakten Fokus zu finden wie beim Vorgängermodell FCD01. Eine Fokussierhilfe und etwas Übung verhelfen aber auch hier zum gewünschten Ergebnis.

Die Randabbildung ist bei beiden Modellen in Verbindung mit dem Explore Scientific 0.7 x Focal Reducer beim APS-C Format punktförmig.

Die Bildfeldausleuchtung ist sehr gleichmäßig und zeigt nur geringe Vignettierung.

Der 2,5-Zoll Hexafoc Auszug ist mechanisch sehr stabil gebaut und kann als Ganzes gedreht werden. Dadurch kann eine Kamera beliebig ausgerichtet werden wobei die Fokuslage nahezu erhalten bleibt.

Durch den 15 mm kürzeren Tubus beim FCD-100 gegenüber dem FCD01, ist der intrafokale Bereich des Hexafoc deutlich größer, wodurch auch orthoskopische Okulare (zum Beispiel Meßokulare) ohne Entfernung der Verlängerungshülse verwendet werden können.

Insgesamt ist das Explore Scientific 127 FCD-100 ein fantastisches 5-Zoll Teleskop, das sowohl visuell als auch fotografisch überzeugt. Darüber hinaus ist es mit knapp 7 kg Gewicht transportabel und wird auch von einer GP-DX oder vergleichbaren Montierung getragen.
Informations sur le produit "EXPLORE SCIENTIFIC ED APO 127mm f/7,5 FCD-100 CF HEX "
Triplet apochromatique (à trois lentilles) 127 mm à correction élevée avec tube en carbone et crémaillère de précision HEXAFOC 2,5’’.

Les apochromats font figure de références pour les plages d’ouverture petites et moyennes: leur transport aisé, leur très haut contraste d'image et leur netteté élevée, en plus des excellentes possibilités qu’ils offrent pour faire de l’astrophotographie, en font des objectifs hors pair. Au cours des dernières années, les avancées réalisées dans la finition du verre ont permis d’élargir encore le cercle d’acheteurs d’apochromats de haute qualité. Avec le nouvel objectif Explore Scientific FCD-100 CF Hex, cette évolution a atteint un nouveau sommet : l’unité de couleur de cet appareil établit un nouveau standard dans cette gamme de prix. La conception optique atteint un rapport de Strehl de 0,97, une valeur synonyme d’une correction particulièrement élevée.

Cet apochromat d’excellente qualité est un appareil très polyvalent: le rapport d’ouverture rapide de f/7,5 permet des temps d’exposition courts pour l’astrophotographie, la grande netteté de l’image et le contraste remarquable permettent d’effectuer des observations de la nébuleuse de l'Amérique du Nord ou de la galaxie d’Andromède mais aussi d’observer les planètes avec une netteté incomparable. L’appareil est exceptionnellement léger et compact. Le cache de protection anti-rosée est rétractable pour des économies d’espace. Des verres à la pointe de la technologie associés à une finition minutieuse ont permis de créer des télescopes offrant un plaisir d’observation maximum. Ce télescope convient non seulement pour vos déplacements, mais peut aussi être utilisé pour réaliser une observation rapide de temps en temps ainsi que pour l’astrophotographie. La crémaillère HEXAFOC 2,5’’ de haute qualité avec démultiplication 1:10 complète le tableau de cet appareil parfait : son grand diamètre libre de 65 mm signifie que même lors de l’astrophotographie avec de grandes puces aucun vignettage ne se produit, ce qui peut par contre être le cas avec des diamètres plus petits.

Les triplets apochromatiques ED EXPLORE SCIENTIFIC vous sont proposés dans les 3 gammes de produits suivantes:

Essential Line:
Élément en verre HOYA FCD-1, Tube AL, Crémaillère Rack&Pinion 2,0’’ avec 1:10, Renvoi coudé 2,0’’ réflectivité 99% (voir art. n° : 0112084(AL), 0112106(AL), 0112132(AL), 0112155(CF).

Professional Line:
Élément en verre HOYA FCD-100, Tube AL/CF, Crémaillère HEXAFOC 2,5’’ avec 1:10, Renvoi coudé 2,0’’ réflectivité 99% (voir art. n° : 0112086(AL), 0112108(AL), 0112109(CF), 0112134(AL), 0112135(CF))

High-End Line:
Élément en verre OHARA FPL-53, Tube carbone (CF), Crémaillère Feather-Touch 3,0’’ avec 1:10, Renvoi coudé 2,0’’ réflectivité 99% (voir art. n° : 0112165(CF))

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
  • Ouverture: 127 mm
  • Distance focale: 952 mm
  • Rapport d’ouverture: f/7,5
  • Poids du tube: 5,2 kg, réduction de poids considérable grâce au tube en carbone
  • Position focale: 150 mm à partir du raccord
  • Apochromat à trois lentilles avec deux lames d’air et un élément central FCD-100

CONTENU DE LA LIVRAISON
  • Tube optique
  • Renvoi coudé 2’’ 99%
  • Deux manchons de rallonge pour crémaillère
  • Collier de serrage avec plateau d’adaptation queue d’aronde et poignée
  • Caches de protection anti-poussière pour l'objectif et la crémaillère
  • Sabot de chercheur universel
Clientèle cible [Teleskope]: Avancés, Observateurs visuels, Specialists and Research
Conception optique: Réfracteur apochromatique
Couleur: Carbon Fiber
Domaine d’utilisation: Observation de la lune, Observation de la terre, Observation du "ciel profond", Observation planétaire, Photographie Deep Sky, Photographie du pays, Photographie lunaire, Photographie planétaire
Famille de produits [Teleskope]: Télescope réfracteur
Système de mise au point: 2,5" Hexafoc DeLuxe avec 10:1
Type de monture [Teleskope]: Optique sans monture
Type de traitement: Enhanced Multilayer Desposition (EMD)
matériel: Fibre de carbone

Accessories

EXPLORE SCIENTIFIC 3" 0,7x Réducteur/Correcteur
Réduit la distance focale d'un facteur de 0,7x (pour f/8) et 0,8x (pour f/10) respectivement. Le réducteur / correcteur non seulement réduit la distance focale mais aplanit aussi le champ. Bien que développé à l'origine pour les ED-APOs 127mm et 152mm de Explore Scientific, ce réducteur peut être utilisé avec beaucoup de systèmes. Livré avec barrel 3" et adaptateur T2. Ouverture 65mm.

419,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC Hexafoc 2.5 Adaptateur pour correcteur 3 »
Cet adaptateur permet la connexion du raccourcisseur de distance focale / sélecteur de champ d’image 0510360 0,7x aux appareils avec Hexafoc 2,5 « . Le grand diamètre de l’Hexafoc de 2,5 pouces prend tout son sens - de sorte que le vignettage est efficacement réduit.

56,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC Adaptateur 2" p. Correcteur 3"
Ce adaptateur permet d'attacher le correcteur / réducteur 3" sur des tubes optiques avec un porte-oculaire 2", comme p.e. le Meade ACF

64,90 €*
EXPLORE SCIENTIFIC 82° Ar Oculaire 11mm (1,25")
Les oculaires super grand angle de la série Explore Scientific 82° sont optimisés pour produire un haut contraste, une haute résolution et des caractéristiques supérieures de champ plat. L'effet visuel de ces oculaires avec leur long dégagement oculaire et leur champ de vision apparent de 82° est vraiment une experience intense. Votre il est détendu, ce qui vous permet d'utiliser facilement la technique "averted vision" pour étudier les détails faibles à travers un immense champ de vision. Les oculaires de la série 82° sont livrés avec un protège-oeil en caoutchouc qui s'élèvent à la hauteur désirée pour le confort de l'observateur et comme les astronomes expérimentés savent, le confort visuel est essentiel lorsqu'on essaie d'observer aux limites visuelles du télescope. Afin de maintenir les réflexions internes à un minimum, toutes les surfaces internes du tuyau oculaire sont noir mat, ainsi que les bords des lentilles pour minimiser la diffusion de la lumière dans les lentilles. Tous les oculaires de la série 82° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

179,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC 82° Ar Oculaire 14mm (1,25")
Les oculaires super grand angle de la série Explore Scientific 82° sont optimisés pour produire un haut contraste, une haute résolution et des caractéristiques supérieures de champ plat. L'effet visuel de ces oculaires avec leur long dégagement oculaire et leur champ de vision apparent de 82° est vraiment une experience intense. Votre il est détendu, ce qui vous permet d'utiliser facilement la technique "averted vision" pour étudier les détails faibles à travers un immense champ de vision. Les oculaires de la série 82° sont livrés avec un protège-oeil en caoutchouc qui s'élèvent à la hauteur désirée pour le confort de l'observateur et comme les astronomes expérimentés savent, le confort visuel est essentiel lorsqu'on essaie d'observer aux limites visuelles du télescope. Afin de maintenir les réflexions internes à un minimum, toutes les surfaces internes du tuyau oculaire sont noir mat, ainsi que les bords des lentilles pour minimiser la diffusion de la lumière dans les lentilles. Tous les oculaires de la série 82° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

189,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC 82° Ar Oculaire 18mm (2")
Les oculaires super grand angle de la série Explore Scientific 82° sont optimisés pour produire un haut contraste, une haute résolution et des caractéristiques supérieures de champ plat. L'effet visuel de ces oculaires avec leur long dégagement oculaire et leur champ de vision apparent de 82° est vraiment une experience intense. Votre il est détendu, ce qui vous permet d'utiliser facilement la technique "averted vision" pour étudier les détails faibles à travers un immense champ de vision. Les oculaires de la série 82° sont livrés avec un protège-oeil en caoutchouc qui s'élèvent à la hauteur désirée pour le confort de l'observateur et comme les astronomes expérimentés savent, le confort visuel est essentiel lorsqu'on essaie d'observer aux limites visuelles du télescope. Afin de maintenir les réflexions internes à un minimum, toutes les surfaces internes du tuyau oculaire sont noir mat, ainsi que les bords des lentilles pour minimiser la diffusion de la lumière dans les lentilles. Tous les oculaires de la série 82° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

239,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC 82° Ar Oculaire 24mm (2")
Les oculaires super grand angle de la série Explore Scientific 82° sont optimisés pour produire un haut contraste, une haute résolution et des caractéristiques supérieures de champ plat. L'effet visuel de ces oculaires avec leur long dégagement oculaire et leur champ de vision apparent de 82° est vraiment une experience intense. Votre il est détendu, ce qui vous permet d'utiliser facilement la technique "averted vision" pour étudier les détails faibles à travers un immense champ de vision. Les oculaires de la série 82° sont livrés avec un protège-oeil en caoutchouc qui s'élèvent à la hauteur désirée pour le confort de l'observateur et comme les astronomes expérimentés savent, le confort visuel est essentiel lorsqu'on essaie d'observer aux limites visuelles du télescope. Afin de maintenir les réflexions internes à un minimum, toutes les surfaces internes du tuyau oculaire sont noir mat, ainsi que les bords des lentilles pour minimiser la diffusion de la lumière dans les lentilles. Tous les oculaires de la série 82° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

329,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC 82° Ar Oculaire 30mm (2")
Les oculaires super grand angle de la série Explore Scientific 82° sont optimisés pour produire un haut contraste, une haute résolution et des caractéristiques supérieures de champ plat. L'effet visuel de ces oculaires avec leur long dégagement oculaire et leur champ de vision apparent de 82° est vraiment une experience intense. Votre il est détendu, ce qui vous permet d'utiliser facilement la technique "averted vision" pour étudier les détails faibles à travers un immense champ de vision. Les oculaires de la série 82° sont livrés avec un protège-oeil en caoutchouc qui s'élèvent à la hauteur désirée pour le confort de l'observateur et comme les astronomes expérimentés savent, le confort visuel est essentiel lorsqu'on essaie d'observer aux limites visuelles du télescope. Afin de maintenir les réflexions internes à un minimum, toutes les surfaces internes du tuyau oculaire sont noir mat, ainsi que les bords des lentilles pour minimiser la diffusion de la lumière dans les lentilles. Tous les oculaires de la série 82° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

369,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC 82° Ar Oculaire 4,7mm (1,25")
Les oculaires super grand angle de la série Explore Scientific 82° sont optimisés pour produire un haut contraste, une haute résolution et des caractéristiques supérieures de champ plat. L'effet visuel de ces oculaires avec leur long dégagement oculaire et leur champ de vision apparent de 82° est vraiment une experience intense. Votre il est détendu, ce qui vous permet d'utiliser facilement la technique "averted vision" pour étudier les détails faibles à travers un immense champ de vision. Les oculaires de la série 82° sont livrés avec un protège-oeil en caoutchouc qui s'élèvent à la hauteur désirée pour le confort de l'observateur et comme les astronomes expérimentés savent, le confort visuel est essentiel lorsqu'on essaie d'observer aux limites visuelles du télescope. Afin de maintenir les réflexions internes à un minimum, toutes les surfaces internes du tuyau oculaire sont noir mat, ainsi que les bords des lentilles pour minimiser la diffusion de la lumière dans les lentilles. Tous les oculaires de la série 82° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

169,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC 82° Ar Oculaire 6,7mm (1,25")
Les oculaires super grand angle de la série Explore Scientific 82° sont optimisés pour produire un haut contraste, une haute résolution et des caractéristiques supérieures de champ plat. L'effet visuel de ces oculaires avec leur long dégagement oculaire et leur champ de vision apparent de 82° est vraiment une experience intense. Votre il est détendu, ce qui vous permet d'utiliser facilement la technique "averted vision" pour étudier les détails faibles à travers un immense champ de vision. Les oculaires de la série 82° sont livrés avec un protège-oeil en caoutchouc qui s'élèvent à la hauteur désirée pour le confort de l'observateur et comme les astronomes expérimentés savent, le confort visuel est essentiel lorsqu'on essaie d'observer aux limites visuelles du télescope. Afin de maintenir les réflexions internes à un minimum, toutes les surfaces internes du tuyau oculaire sont noir mat, ainsi que les bords des lentilles pour minimiser la diffusion de la lumière dans les lentilles. Tous les oculaires de la série 82° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

169,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC 82° Ar Oculaire 8,8mm (1,25")
Les oculaires super grand angle de la série Explore Scientific 82° sont optimisés pour produire un haut contraste, une haute résolution et des caractéristiques supérieures de champ plat. L'effet visuel de ces oculaires avec leur long dégagement oculaire et leur champ de vision apparent de 82° est vraiment une expérience intense. Votre œil est détendu, ce qui vous permet d'utiliser facilement la technique "averted vision" pour étudier les détails faibles à travers un immense champ de vision. Les oculaires de la série 82° sont livrés avec une bonnette en caoutchouc qui s'élève à la hauteur désirée pour le confort de l'observateur et comme les astronomes expérimentés le savent, le confort visuel est essentiel lorsqu'on essaie d'observer aux limites visuelles du télescope. Afin de contenir les réflexions internes à un minimum, toutes les surfaces internes du tube oculaire sont noir mat, ainsi que les bords des lentilles pour minimiser la diffusion de la lumière dans les lentilles. Tous les oculaires de la série 82° sont entièrement traités multicouches et les bords sont noircis pour obtenir un contraste maximal.

179,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC 100° Ar Oculaire 14mm (2")
Ces oculaires avec leur champ visuel énorme non seulement offrent à l'observateur une expérience visuelle panoramique, mais ils détendent l'il de sorte que l'observateur peut prêter attention aux détails subtils pour des périodes prolongées. Ces oculaires ultra grand angle ont joué un rôle essentiel dans l'armée pour viser des cibles, et le grand dégagement oculaire a permis de réduire les blessures aux niveaux des yeux lors du recul.Chaque oculaire de la série 100° est scellé à l'intérieur et rempli d'un gaz inerte, l'azote sec, pour éviter la formation de condensation intérieure, empêcher l'entrée de petites particules et des mycètes, et pour maximiser la durée de vie des revêtements internes. Pour s'en assurer, chaque oculaire de la série 100° est testé en l'immergeant dans l'eau à une profondeur de 1 mètre pendant 30 minutes.Tous les oculaires de la série 100 ° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

459,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC 100° N2 Oculaire 20mm (2")
Ces oculaires avec leur champ visuel énorme non seulement offrent à l'observateur une expérience visuelle panoramique, mais ils détendent l'œil de sorte que l'observateur peut prêter attention aux détails subtils pour des périodes prolongées. Ces oculaires ultra grand angle ont joué un rôle essentiel dans l'armée pour viser des cibles, et le grand dégagement oculaire a permis de réduire les blessures aux niveaux des yeux lors du recul.Chaque oculaire de la série 100° est scellé à l'intérieur et rempli d'un gaz inerte, l'azote sec, pour éviter la formation de condensation intérieure, empêcher l'entrée de petites particules et des mycètes, et pour maximiser la durée de vie des revêtements internes.Pour s'en assurer, chaque oculaire de la série 100° est testé en l'immergeant dans l'eau à une profondeur de 1 mètre pendant 30 minutes.

649,00 €*
%
EXPLORE SCIENTIFIC 100° Ar Oculaire 25mm (2")
Ces oculaires avec leur champ visuel énorme non seulement offrent à l'observateur une expérience visuelle panoramique, mais ils détendent l'il de sorte que l'observateur peut prêter attention aux détails subtils pour des périodes prolongées. Ces oculaires ultra grand angle ont joué un rôle essentiel dans l'armée pour viser des cibles, et le grand dégagement oculaire a permis de réduire les blessures aux niveaux des yeux lors du recul.Chaque oculaire de la série 100° est scellé à l'intérieur et rempli d'un gaz inerte, l'azote sec, pour éviter la formation de condensation intérieure, empêcher l'entrée de petites particules et des mycètes, et pour maximiser la durée de vie des revêtements internes. Pour s'en assurer, chaque oculaire de la série 100° est testé en l'immergeant dans l'eau à une profondeur de 1 mètre pendant 30 minutes. Tous les oculaires de la série 100 ° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

486,00 €* 899,00 €* (économie de 45.94%)
EXPLORE SCIENTIFIC 100° Ar Eyepiece 30mm (3"/76,2mm)
Ces oculaires avec leur champ visuel énorme non seulement offrent à l'observateur une expérience visuelle panoramique, mais ils détendent l'il de sorte que l'observateur peut prêter attention aux détails subtils pour des périodes prolongées. Ces oculaires ultra grand angle ont joué un rôle essentiel dans l'armée pour viser des cibles, et le grand dégagement oculaire a permis de réduire les blessures aux niveaux des yeux lors du recul.Chaque oculaire de la série 100° est scellé à l'intérieur et rempli d'un gaz inerte, l'azote sec, pour éviter la formation de condensation intérieure, empêcher l'entrée de petites particules et des mycètes, et pour maximiser la durée de vie des revêtements internes. Pour s'en assurer, chaque oculaire de la série 100° est testé en l'immergeant dans l'eau à une profondeur de 1 mètre pendant 30 minutes. Tous les oculaires de la série 100 ° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

1 099,00 €*
EXPLORE SCIENTIFIC 100° Ar Oculaire 5,5mm (2")
Ces oculaires avec leur champ visuel énorme non seulement offrent à l'observateur une expérience visuelle panoramique, mais ils détendent l'il de sorte que l'observateur peut prêter attention aux détails subtils pour des périodes prolongées. Ces oculaires ultra grand angle ont joué un rôle essentiel dans l'armée pour viser des cibles, et le grand dégagement oculaire a permis de réduire les blessures aux niveaux des yeux lors du recul.Chaque oculaire de la série 100° est scellé à l'intérieur et rempli d'un gaz inerte, l'azote sec, pour éviter la formation de condensation intérieure, empêcher l'entrée de petites particules et des mycètes, et pour maximiser la durée de vie des revêtements internes.Pour s'en assurer, chaque oculaire de la série 100° est testé en l'immergeant dans l'eau à une profondeur de 1 mètre pendant 30 minutes.Tous les oculaires de la série 100 ° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

369,00 €*
%
EXPLORE SCIENTIFIC 100° Ar Oculaire 9mm (2")
Ces oculaires avec leur champ visuel énorme non seulement offrent à l'observateur une expérience visuelle panoramique, mais ils détendent l'œil de sorte que l'observateur peut prêter attention aux détails subtils pour des périodes prolongées. Ces oculaires ultra grand angle ont joué un rôle essentiel dans l'armée pour viser des cibles, et le grand dégagement oculaire a permis de réduire les blessures aux niveaux des yeux lors du recul.Chaque oculaire de la série 100° est scellé à l'intérieur et rempli d'un gaz inerte, l'azote sec, pour éviter la formation de condensation intérieure, empêcher l'entrée de petites particules et des mycètes, et pour maximiser la durée de vie des revêtements internes. Pour s'en assurer, chaque oculaire de la série 100° est testé en l'immergeant dans l'eau à une profondeur de 1 mètre pendant 30 minutes.Tous les oculaires de la série 100 ° sont entièrement traité multicouches et les bords sont noircis pour produire un contraste maximal.

231,00 €* 369,00 €* (économie de 37.4%)
Oculaire 12 mm EXPLORE SCIENTIFIC 92° LER
Pour réaliser une observation télescopique dans les meilleures conditions possibles, le choix de l’oculaire s'avère déterminant. Les porteurs de lunettes ont souvent du mal à observer la totalité du champ de vision offert par des oculaires à très grand champ apparent. Ce problème appartient désormais au passé. Les nouveaux oculaires 92° EXPLORE SCIENTIFIC offrent une excellente netteté des contours pour des télescopes rapides et un vaste champ de vision qu’il est possible d’observer dans son ensemble avec des lunettes sans que cela ne pose problème, grâce à un tirage oculaire particulièrement grand. L’excellente position d’observation offerte par cet oculaire permet d'éviter la fatigue causée par un port de tête crispé lors de longs moments d’observation. Profitez d’une qualité d’image exceptionnelle sur les bords du champ de vision même avec des télescopes rapides tout en bénéficiant d’un excellent contraste et d’un confort d’observation incomparable. Chez EXPLORE SCIENTIFIC, nous sommes spécialisés dans la conception d’oculaires combinant divers matériaux en verre modernes et offrant les standards les plus élevés en matière de finition et de service ; l’excellente qualité d’image et la netteté offerte jusque sur les bords du champ de vision sont ainsi égales à celles présentées par les oculaires de notre série 100°. Ces oculaires sont synonymes de performance et de durabilité. Les surfaces de préhension en caoutchouc et les œilletons rétractables vous garantissent un confort d’utilisation optimal. Le traitement EMD’’ breveté, de pair avec les diaphragmes intégrés, offre un meilleur contraste et permet d'éviter les reflets gênants. L’oculaire est rempli à l’argon afin d'éviter efficacement la formation de condensation à l’intérieur tout en empêchant la pénétration de poussières, moisissures ou de liquides de nettoyage. Les oculaires sont entièrement étanches. Cela signifie que ces oculaires de haute qualité vont vous permettre de réaliser un nombre incalculable d’observations pendant de nombreuses années.

549,00 €*
Oculaire 17 mm EXPLORE SCIENTIFIC 92° LER
Pour réaliser une observation télescopique dans les meilleures conditions possibles, le choix de l’oculaire s'avère déterminant. Les porteurs de lunettes ont souvent du mal à observer la totalité du champ de vue offert par des oculaires à très grand champ visuel apparent. Ce problème appartient désormais au passé. Les nouveaux oculaires 92° EXPLORE SCIENTIFIC offrent une excellente netteté des contours pour des télescopes rapides et un vaste champ de vue qu’il est possible d’observer dans son ensemble avec des lunettes sans que cela pose un problème, grâce à un tirage oculaire particulièrement grand. L’excellente position d’observation offerte par cet oculaire permet d'éviter la fatigue causée par un port de tête crispé lors de longs moments d’observation. Profitez d’une qualité d’image exceptionnelle sur les bords du champ de vue même avec des télescopes rapides tout en bénéficiant d’un excellent contraste et d’un confort d’observation incomparable. Chez EXPLORE SCIENTIFIC, nous sommes spécialisés dans la conception d’oculaires combinant divers matériaux en verre modernes et offrant les standards les plus élevés en matière de finition et de service ; l’excellente qualité d’image et la netteté offerte jusque sur les bords du champ de vision sont ainsi égales à celles présentées par les oculaires de notre série 100°. Ces oculaires sont synonymes de performance et de durabilité. Les surfaces de préhension en caoutchouc et les œilletons rétractables vous garantissent un confort d’utilisation optimal. Le traitement EMD’’ breveté, de pair avec les diaphragmes intégrés, offre un meilleur contraste et permet d'éviter les reflets gênants. L’oculaire est rempli à l’argon afin d'éviter efficacement la formation de condensation à l’intérieur tout en empêchant la pénétration de poussières, moisissures ou de liquides de nettoyage. Les oculaires sont entièrement étanches. Cela signifie que ces oculaires de haute qualité vont vous permettre de réaliser un nombre incalculable d’observations pendant de nombreuses années.

549,00 €*
%
Filtre pour Nébuleuse CLS 1,25’’ EXPLORE SCIENTIFIC
Avec la qualité d’image, l’éclaircissement du ciel nocturne est le plus grand obstacle pour l’observation d’objets peu lumineux au-delà du système solaire. En raison de l’éclairage public et d’autres sources d’éclairage artificiel, le ciel des agglomérations n’est plus vraiment noir. Le contraste en pâtit et donc la perception des objets du ciel profond. Selon le type d’objet céleste, l’on peut cependant filtrer une partie de la lumière gênante et faciliter ainsi l’observation des objets. Le filtre CLS EXPLORE SCIENTIFIC exploite ainsi le fait que la lumière artificielle n’est pas uniformément répartie sur la totalité du spectre. Ces couleurs, dans le cas du filtre pour nébuleuse CLS EXPLORE SCIENTIFIC en particulier les couleurs typiques du mercure et celles des lampes haute pression de l’éclairage public sont bloquées, tandis que le filtre laisse passer les émissions des objets du ciel profond. Par un ciel légèrement éclairé, certains objets du ciel profond relativement lumineux sont pratiquement invisibles avec un télescope, par exemple la grande galaxie M101. En utilisant ce filtre, vos observations seront considérablement facilitées. Un must pour tous les astronomes amateurs. Les filtres pour nébuleuse EXPLORE SCIENTIFIC sont fournis avec un rapport de test individuel qui garantit la haute qualité de votre filtre. CARACTÉRISTIQUES Elimine la lumière gênante, par ex. l’éclairage public Permet l’observation d’objets du ciel profond peu lumineux CONTENU DE LA LIVRAISON 1x Filtre pour nébuleuse

40,00 €* 58,00 €* (économie de 31.03%)
%
Filtre pour Nébuleuse H-Beta 1,25’’ EXPLORE SCIENTIFIC
Avec la qualité d’image, l’éclaircissement du ciel nocturne est le plus grand obstacle pour l’observation d’objets peu lumineux au-delà du système solaire. En raison de l’éclairage public et d’autres sources d’éclairage artificiel, le ciel des agglomérations n’est plus vraiment noir. Le contraste en pâtit et donc la perception des objets du ciel profond. Selon le type d’objet céleste, l’on peut cependant filtrer une partie de la lumière gênante et faciliter ainsi l’observation des objets. Le filtre H-beta EXPLORE SCIENTIFIC exploite pour ce faire la caractéristique des nébuleuses en émission. Ces objets sont lumineux dans certaines couleurs, appelées les raies d’émission. Les raies d’émission sont associées à certains éléments chimiques, dans ce cas précis l’hydrogène. Le filtre pour nébuleuse H-beta Explore Scientific bloque ainsi toutes les autres couleurs (et aussi quasiment la totalité de la lumière artificielle) et ne laisse passer que les raies d’émission de l’hydrogène à 486 nm. Le résultat est stupéfiant : Soudain, des nébuleuses sont visibles à des endroits qui sans filtre apparaissent entièrement vides. Par un ciel légèrement éclairé, la nébuleuse de la Tête de Cheval est par exemple quasiment invisible avec un télescope 300 mm. En utilisant ce filtre, vous pouvez visualiser cette nébuleuse sans aucun problème. Une observation incontournable pour tous les astronomes amateurs. Les filtres pour nébuleuse EXPLORE SCIENTIFIC sont fournis avec un rapport de test individuel qui garantit la haute qualité de votre filtre.

50,00 €* 99,00 €* (économie de 49.49%)
Filtre pour Nébuleuse O-III 1,25’’ EXPLORE SCIENTIFIC
Avec la qualité d’image, l’éclaircissement du ciel nocturne est le plus grand obstacle pour l’observation d’objets peu lumineux au-delà du système solaire. En raison de l’éclairage public et d’autres sources d’éclairage artificiel, le ciel des agglomérations n’est plus vraiment noir. Le contraste en pâtit et donc la perception des objets du ciel profond. Selon le type d’objet céleste, l’on peut cependant filtrer une partie de la lumière gênante et faciliter ainsi l’observation des objets. Le filtre O-III EXPLORE SCIENTIFIC exploite pour ce faire la caractéristique des nébuleuses en émission. Ces objets sont lumineux dans certaines couleurs, appelées les raies d’émission. Les raies d’émission sont associées à certains éléments chimiques, dans ce cas précis l’oxygène. Le filtre pour nébuleuse O-III EXPLORE SCIENTIFIC bloque ainsi toutes les autres couleurs (et aussi quasiment la totalité de la lumière artificielle) et ne laisse passer que les raies d’émission de l’oxygène. Le résultat est stupéfiant : Soudain, des nébuleuses sont visibles à des endroits qui sans filtre apparaissent entièrement vides. Par un ciel légèrement éclairé, la nébuleuse Cirrus NGC 6992 est par exemple quasiment invisible avec un télescope 200 mm. En utilisant ce filtre, vous pouvez visualiser cette nébuleuse et sa structure sans aucun problème. Le must pour tous les astronomes amateurs. Les filtres pour nébuleuse EXPLORE SCIENTIFIC sont fournis avec un rapport de test individuel qui garantit la haute qualité de votre filtre. CARACTÉRISTIQUES Facilite l’observation des nébuleuses en émission Bloque presque la totalité de la lumière artificielle Ne laisse passer que les raies d’émission de l’oxygène CONTENU DE LA LIVRAISON 1x Filtre pour nébuleuse O-III 1,25’’

79,00 €*
Filtre pour Nébuleuse UHC 1,25’’ EXPLORE SCIENTIFIC
Avec la qualité d’image, l’éclaircissement du ciel nocturne est le plus grand obstacle pour l’observation d’objets peu lumineux au-delà du système solaire. En raison de l’éclairage public et d’autres sources d’éclairage artificiel, le ciel des agglomérations n’est plus vraiment noir. Le contraste en pâtit et donc la perception des objets du ciel profond. Selon le type d’objet céleste, l’on peut cependant filtrer une partie de la lumière gênante et faciliter ainsi l’observation des objets. Le filtre UHC EXPLORE SCIENTIFIC exploite pour ce faire la caractéristique des nébuleuses en émission. Ces objets sont lumineux dans certaines couleurs, appelées les raies d’émission. Les raies d’émission sont associées à certains éléments chimiques, dans ce cas précis l’hydrogène et l’oxygène. Le filtre pour nébuleuse UHC EXPLORE SCIENTIFIC bloque ainsi toutes les autres couleurs (et aussi quasiment la totalité de la lumière artificielle) et ne laisse passer que les raies d’émission de l’hydrogène à 486 nm et 656 nm, ainsi que les raies d’émission de l’oxygène à 496 nm et 501 nm. Le résultat est stupéfiant : Soudain, des nébuleuses sont visibles à des endroits qui sans filtre apparaissent entièrement vides. Par un ciel légèrement éclairé, certaines nébuleuses relativement lumineuses sont pratiquement invisibles avec un télescope, par exemple la nébuleuse du Hibou M97 ou la nébuleuse Cirrus NGC 6992 ou même la nébuleuse de l'Haltère M27. En utilisant ce filtre, vous pouvez visualiser ces nébuleuses sans aucun problème. Le must pour tous les astronomes amateurs. Les filtres pour nébuleuse Explore Scientific sont fournis avec un rapport de test individuel qui garantit la haute qualité de votre filtre. CARACTÉRISTIQUES facilite l’observation des nébuleuses en émission bloque presque la totalité de la lumière artificielle ne laisse passer que les raies d’émission de l’hydrogène et de l’oxygène CONTENU DE LA LIVRAISON 1x Filtre pour nébuleuse UHC 1,25’’

59,00 €*
%
Filtre gris 1,25’’ ND-09 EXPLORE SCIENTIFIC
Ce filtre absorbe uniformément les rayonnements quelle que soit la longueur d’onde et affine ainsi le contraste lorsque les détails sont occultés par l’intensité lumineuse. Idéal pour observer la lune avec n’importe quel télescope, il peut également être combiné à d’autres filtres de couleur dans des télescopes plus grands. Ce filtre se révèle également très pratique pour l’observation d’étoiles binaires très rapprochées, lorsque l'une des deux étoiles menace d’occulter l’autre. Filtre de couleur ND96 filtre neutre/gris/lunaire (13%, densité 0,9) CARACTÉRISTIQUES Atténue la luminosité et augmente le contrasteIdéal pour l’observation de la lunePeut être combiné à d’autres filtres de couleur CONTENU DE LA LIVRAISON 1 filtre de couleur ND96 filtre neutre/gris/lunaire (13%, densité 0,9)Boîtier anti-poussière pour le rangement

18,00 €* 25,00 €* (économie de 28%)
Filtre polarisant variable 1,25’’ EXPLORE SCIENTIFIC
Filtre polarisant variable à utilisation universelle avec filetage de filtre 1,25’’. Ce filtre polarisant variable permet d’ajuster en continu la luminosité de l’image. Ceci s’avère très utile pour compenser individuellement de fortes différences de contraste sur divers objets observés. En particulier lors de l’observation de la lune et des planètes, mais aussi lors de l'observation du soleil, ce filtre permet d’empêcher l'occultation des détails les plus fins. L’observation du soleil doit exclusivement être réalisée avec un filtre solaire adapté !!! Si vous utilisez un hélioscope de Herschel et une grande ouverture d’objectif, le filtre polarisant variable peut réduire la luminosité de l’objet observé à un niveau confortable. La large plage d’ajustement de 40% à 1% de transmission de la lumière et l’effet filtrant gris neutre créent une image à la fois confortable et authentique. Le filtre est très simple d’utilisation. En tournant les deux moitiés du boîtier, l’intensité du filtre peut être ajustée selon votre convenance. Filetage de filtre 1,25’’ des deux côtés (intérieur/extérieur) pour permettre l’utilisation simultanée d’autres filtres de couleur. CARACTÉRISTIQUES Filtre polarisant variable Luminosité de l’image ajustable individuellement Finition en verre optique de haute qualité Boîtier en aluminium anodisé noir Filetage de filtre 1,25’’ des deux côtés CONTENU DE LA LIVRAISON Filtre polarisant Boîtier anti-poussière

59,00 €*
%
Filtre pour Nébuleuse CLS 2’’ EXPLORE SCIENTIFIC
Avec la qualité d’image, l’éclaircissement du ciel nocturne est le plus grand obstacle pour l’observation d’objets peu lumineux au-delà du système solaire. En raison de l’éclairage public et d’autres sources d’éclairage artificiel, le ciel des agglomérations n’est plus vraiment noir. Le contraste en pâtit et donc la perception des objets du ciel profond. Selon le type d’objet céleste, l’on peut cependant filtrer une partie de la lumière gênante et faciliter ainsi l’observation des objets. Le filtre CLS EXPLORE SCIENTIFIC exploite ainsi le fait que la lumière artificielle n’est pas uniformément répartie sur la totalité du spectre. Ces couleurs, dans le cas du filtre pour nébuleuse CLS EXPLORE SCIENTIFIC en particulier les couleurs typiques du mercure et celles des lampes haute pression de l’éclairage public sont bloquées, tandis que le filtre laisse passer les émissions des objets du ciel profond. Par un ciel légèrement éclairé, certains objets du ciel profond relativement lumineux sont pratiquement invisibles avec un télescope, par exemple la grande galaxie M101. En utilisant ce filtre, vos observations seront considérablement facilitées. Un must pour tous les astronomes amateurs. Les filtres pour nébuleuse EXPLORE SCIENTIFIC sont fournis avec un rapport de test individuel qui garantit la haute qualité de votre filtre. CARACTÉRISTIQUES Elimine la lumière gênante, par ex. l’éclairage public Permet l’observation d’objets du ciel profond peu lumineux CONTENU DE LA LIVRAISON 1x Filtre pour nébuleuse

57,00 €* 83,00 €* (économie de 31.33%)
%
Filtre gris 2’’ ND-09 EXPLORE SCIENTIFIC
Ce filtre absorbe uniformément les rayonnements quelle que soit la longueur d’onde et affine ainsi le contraste lorsque les détails sont occultés par l’intensité lumineuse. Idéal pour observer la lune avec n’importe quel télescope, il peut également être combiné à d’autres filtres de couleur dans des télescopes plus grands. Ce filtre se révèle également très pratique pour l’observation d’étoiles binaires très rapprochées, lorsque l'une des deux étoiles menace d’occulter l’autre. Filtre de couleur ND96 filtre neutre/gris/lunaire (13%, densité 0,9) CARACTÉRISTIQUES Atténue la luminosité et augmente le contraste Idéal pour l’observation de la lune Peut être combiné à d’autres filtres de couleur CONTENU DE LA LIVRAISON 1 filtre de couleur ND96 filtre neutre/gris/lunaire (13%, densité 0,9) Boîtier anti-poussière pour le rangement

24,00 €* 48,00 €* (économie de 50%)
%
Filtre pour Nébuleuse H-Beta 2’’ EXPLORE SCIENTIFIC
Avec la qualité d’image, l’éclaircissement du ciel nocturne est le plus grand obstacle pour l’observation d’objets peu lumineux au-delà du système solaire. En raison de l’éclairage public et d’autres sources d’éclairage artificiel, le ciel des agglomérations n’est plus vraiment noir. Le contraste en pâtit et donc la perception des objets du ciel profond. Selon le type d’objet céleste, l’on peut cependant filtrer une partie de la lumière gênante et faciliter ainsi l’observation des objets. Le filtre H-beta EXPLORE SCIENTIFIC exploite pour ce faire la caractéristique des nébuleuses en émission. Ces objets sont lumineux dans certaines couleurs, appelées les raies d’émission. Les raies d’émission sont associées à certains éléments chimiques, dans ce cas précis l’hydrogène. Le filtre pour nébuleuse H-beta Explore Scientific bloque ainsi toutes les autres couleurs (et aussi quasiment la totalité de la lumière artificielle) et ne laisse passer que les raies d’émission de l’hydrogène à 486 nm. Le résultat est stupéfiant : Soudain, des nébuleuses sont visibles à des endroits qui sans filtre apparaissent entièrement vides. Par un ciel légèrement éclairé, la nébuleuse de la Tête de Cheval est par exemple quasiment invisible avec un télescope 300 mm. En utilisant ce filtre, vous pouvez visualiser cette nébuleuse sans aucun problème. Une observation incontournable pour tous les astronomes amateurs. Les filtres pour nébuleuse EXPLORE SCIENTIFIC sont fournis avec un rapport de test individuel qui garantit la haute qualité de votre filtre.

75,00 €* 121,00 €* (économie de 38.02%)